icône webmail sécurisé
Webmail
AMGe

Journée genevoise de l’Alzheimer

ligne

Mot de bienvenue
Mot de M. Tim Brockmann, Président de l’Association Suisse pour la Recherche sur l’Alzheimer

Mot de l’Association Alzheimer Genève

Ouverture de la conférence
Prof. Giovanni Frisoni, neurologue, directeur du Centre de la mémoire, HUG

Partenariat entre le Centre de la mémoire et Alzheimer Genève : une collaboration innovante
Mme Lara Fazio, psychologue, HUG et Mme Brigitte Demaurex, infirmière spécialisée, Alzheimer Genève.

La recherche et l’innovation sur la maladie d’Alzheimer et le vieillissement cérébral au Centre de la mémoire, HUG

Les contributions des partenaires de recherche : des données précieuses
Dr. Szymon Tomczyk, Data Manager, Centre de la mémoire, HUG.

Les examens et échantillons fournis par les partenaires de recherche du Centre de la mémoire fournissent des données précieuses, qui, sécurisées et rendues anonymes, vont contribuer à mieux comprendre la maladie et développer des innovantes stratégies d’intervention.

Sang et selles : les clés des avancées sur le lien microbiote-cerveau
Dr. Claire Chevalier, Post-doctorante, Laboratoire de neuroimagerie du Vieillissement, UNIGE

Bien que certains traitements et stratégies de prévention commencent à émerger, la recherche reste primordiale afin d’améliorer la qualité de prise en charge des personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer. Un des nouveaux axes de recherche s’intéresse au lien entre le microbiote intestinal et la maladie. Pour cela, nous avons besoin de dons de sang et de selles de patients pour comprendre les mécanismes en action.

Le PET Amyloïde pour visualiser l’un des « coupables » de l’Alzheimer
Mme Marta Martins, assistante de recherche, Centre de la mémoire, HUG.

Le PET Tau pour visualiser l’autre coupable
Prof. Valentina Garibotto, médecin adjoint agrégée, service de médecine nucléaire et imagerie moléculaire, HUG

Deux phénomènes pathologiques sont décrits comme « coupables » de la maladie d’Alzheimer : les agrégats d’amyloïde et de tau.
Le PET, imagerie par émission de positons, permet de visualiser la présence et distribution dans le cerveau d’amyloïde et de tau. Les travaux de recherche montrent que ces agrégats sont associés avec un risque augmenté de déclin cognitif, mais aussi que nombreux autres facteurs rentrent en jeu et que le pronostic au niveau individuel reste complexe. Ces deux présentations vont vous résumer l’état des connaissances actuelles et les questions auxquelles nous pourrons répondre avec votre participation et support.

Le Registre Suisse pour la Santé du Cerveau
Prof. Giovanni Frisoni, neurologue, directeur du Centre de la mémoire, HUG

Sous l’impulsion du Centre de la mémoire des HUG, un registre national en ligne a été créé, permettant aux personnes intéressées à participer en personne aux avancements dans le soin des troubles de la mémoire d’être mises en relation avec la clinique de la mémoire Suisse la plus proche.

Conclusion de la journée

Programme complet